Editorial

Handicap Afrique, 20 ans déjà.

1er septembre 1993 – 1er septembre 2013, Handicap Afrique totalise 20 ans d’âge. Je me souviens encore, aujourd’hui, de ce que ce sage me disait ce jour-là au sortir de l’Assemblée Générale constitutive qu’il venait de présider : « Tu as vu comment nous avons « accouché » Handicap Afrique ? Le travail a été, curieusement très long, fastidieux, dans la douleur, et par forceps, contrairement aux naissances habituelles des ONG et Associations.

Lire la suite

Nos partenaires

Attention, ouverture dans une nouvelle fenĂŞtre. PDFImprimerEnvoyer

Dans notre contexte sociale et culturel où l’on rencontre souvent des Associations de circonstance créées dans le but essentiel d’accéder à certains financements annoncés, il est parfois difficile pour des Organisations de la Société Civile (OSC) naissantes ou émergentes de convaincre des bailleurs, des donateurs, des partenaires qui acceptent d’apporter leur appui aux actions menées. Il vous faut suffisamment convaincre pour que celui qui a son argent accepte de risquer un investissement qu’il ne regrettera pas. Surtout, quand il s’est déjà fait avoir plus d’une fois, il réfléchira par deux fois avant de tenter une autre aide car, ne dit-on pas, à juste titre : «chat échaudé craint l’eau froide » !

Pourtant, Handicap Afrique a su séduire et convaincre progressivement des organisations publiques et privées, des Organisations du système des Nations Unies, des Organisations Internationales, et aussi des individualités.

C’est ainsi que je saisis, dans cet espace, l’occasion de dire les remerciements de Handicap Afrique à tous ceux qui nous ont acceptés dans leur cœur, à tous ceux qui ont cru en nous et qui nous ont apporté leur aide à différents degrés de notre existence. L’aide de tous et de chacun d’entre eux nous a conduits à notre actuelle évolution et, nous leur disons notre sincère reconnaissance.

Avec le risque d’en oublier certains (que ceux-là nous le pardonnent et, éventuellement nous le signalent pour que nous puissions les réhabiliter dans leur droit légitime), nous voulons citer, pêle-mêle :

  • Le Forum des Jeunes Entreprises du Congo (FJEC) qui nous a aidĂ©s dans la rĂ©flexion de naĂ®tre et dans l’élaboration des stratĂ©gies relatives Ă  notre Ă©volution,
  • Le Gouvernement congolais qui nous a tout de suite acceptĂ©s et avec qui nous avons signĂ© un accord de partenariat (ce n’est pas toujours Ă©vident au Congo) en mai 2000,
  • Les Ĺ’uvres Hospitalières Françaises de l’Ordre de Malte qui nous ont apportĂ© un appui consĂ©quent pour les soins mĂ©dicaux des enfants et que nous avons connu grâce Ă  l’Espace Père Jarrot,
  • L’Unicef, l’Unesco et le Pnud qui nous ont apportĂ© quelques financements,
  • Le PAM qui a permis Ă  nos enfants, pris en charge Ă  MĂ©dipsyp, de faire une meilleure scolarisation grâce au soutien alimentaire apportĂ©,
  • AKOUSMA (Association des orthophonistes de France), pour son appui en matĂ©riels didactiques et qui nous a cĂ©dĂ© son actif financier lors de sa dissolution,
  • La Fondation nĂ©erlandaise « Sur Un Pied d’EgalitĂ© » qui nous a permis la première mutation structurelle,
  • L’Ambassade des Pays Bas au Congo (RDC) et son Consulat Ă  Brazzaville pour l’appui financier et matĂ©riel,
  • L’Ambassade d’Italie au Congo, pour son appui financier,
  • L’Association Congolaise par Amour, pour son soutien moral,
  • Le Rotary International, pour son appui financier et matĂ©riel,
  • La SociĂ©tĂ© de tĂ©lĂ©phonie mobile Celtel Congo (devenue Zain), pour le gros investissement consenti afin d’amĂ©liorer les conditions de vie et de travail de nos enfants et personnels, ainsi que pour le parrainage de 30 enfants,
  • SOTELCO devenue Congo TĂ©lĂ©com, pour le parrainage de 6 enfants,
  • L’Association MarchĂ© de NoĂ«l et son CafĂ© des Dames, qui soutiennent et accompagnent l’évolution actuelle de MĂ©dipsyp,
  • La sociĂ©tĂ© Chevron Texaco pour l’appui matĂ©riel Ă  notre atelier de menuiserie,
  • Le Conseil de Concertation des ONG de DĂ©veloppement (CCOD), collectif dont j’assure actuellement la prĂ©sidence, pour l’enrichissement d’expĂ©riences qu’il nous apporte,
  • Les Amis de l’Atelier avec qui nous entretenons des relations de partage d’expĂ©riences,
  • L’Association des Pharmaciens Africains de France (APAF) avec qui nous projetons actuellement un Congrès de haute importance en juin prochain,
  • Des individualitĂ©s (I. TraorĂ©, A. Diawara, M. TourĂ©, D. Emerant, T. & I. Osman,… et d’autres qui prĂ©fèrent garder l’anonymat.),
  • Des parents du Centre MĂ©dipsyp qui s’engagent Ă  parrainer, de manière multiforme, la structure qui s’occupe de nos petits amis.